BIO 5 AOÛT | IO EXPÉRIENCE 2022

KORIASS

 

Fasciné par le rap dès l’adolescence, Koriass n’a pas atteint la majorité lorsqu’il fait ses débuts sur scène. Dès 2001, le rappeur est très présent sur Web et développe son style en prenant part à des « rap battles ». Gagnant en notoriété et multipliant les collaborations, Koriass fait paraître en 2006, un premier EP, Mort de rire, qui gagne sans mal la faveur d’un public d’initiés. Repêché en 2008 par les Disques 7ième Ciel, il se consacre dès lors à la production de son premier véritable album, Les racines dans le béton. Entouré de collaborateurs de renom, il met de l’avant une production solide qui, bien accueillie par la critique, le révèle à un vaste public comme « la recrue de l’année ». Ce premier opus le mène à une nomination à l'ADISQ et à la remise de 2 prix (Révélation de l’année et Album de l’année) lors du Gala SOBA. Intitulé Petites Victoires, son deuxième album paraît en octobre 2011, figurant au palmarès des meilleurs vendeurs canadiens à sa sortie. À l’automne, il se voit nommé dans 2 catégories au gala de l’ADISQ (Album hip hop de l’année, auteur/Compositeur de l’année), en plus d’être gagnant du prix écho de la SOCAN. L’année
2013 fût également caractérisée par plusieurs « petites victoires » dont une place parmi les finalistes du Prix Félix Leclerc, ainsi qu’un prix de 25 000$ remis par les Francofolies de Montréal à 2 artistes prometteurs de l’édition 2013. De retour en force en novembre 2013, Koriass présente Rue des Saules, qui démontre avec justesse l’étendue de son talent. C’est à l’automne 2014 que Koriass sera enfin récompensé par l’ADISQ lors du Premier Gala, où il se voit remettre le Félix de l’album Hip-Hop de l’année. Quelques semaines plus tard, il recevra le tout premier prix Musique Urbaine, remis par la SOCAN. En juin 2015, c’est son spectacle avec « gros orchestre » lors des Francofolies de Montréal, qui attire l’attention alors qu’on lui confie la plus grosse scène de l’événement, sur la Place des Festivals. À la fin 2015, le rappeur lance sans avertissement un EP numérique de 5 titres - Petit Love - en guise de préambule à l’album Love Suprême, qui paraîtra en février de l’année suivante. S’en suit une année 2016 chargée pour le rappeur, présent sur toutes les
tribunes. L’automne lui permettra d’ajouter de nombreux prix et nominations à sa feuille de route, alors qu’il reçoit le Félix de l’album Hip-Hop de l’année à L’ADISQ, en plus d’y cumuler 8 nominations pour le disque et le spectacle, et le prix de l’Artiste de l’année au GAMIQ. L’année 2017 commencera en force pour Koriass avec notamment une nomination aux JUNO Awards dans la catégorie Album francophone de l’année ainsi que le prix de l’Artiste francophone de l’année remis au 17e INDIES de la Canadian Music Week à Toronto. Considéré comme l’un des chefs de file du rap québécois, Koriass sera le premier rappeur à obtenir une nomination dans la prestigieuse catégorie de l’Interprète masculin de l’année au Gala de l’ADISQ 2017. À l’automne 2018, Koriass revient en force avec La Nuit des Longs Couteaux, un nouvel album toujours aussi puissant alliant les mélodies recherchées aux propos cinglants qui le caractérisent. Présentant ce nouvel opus lors de deux lancements complets à l’Impérial Bell à Québec et au MTELUS à Montréal, Koriass annonce une supplémentaire du spectacle au MTELUS quelques mois plus tard, en plus de lancer sa tournée à travers le Québec.

En 2019, Koriass domine les nominations à l’ADISQ avec 7 mentions, dont Album de l’année – Rap, Auteur ou compositeur de l’année, Vidéo de l’année (Cinq à sept), Pochette de l’année, Prise de son et mixage de l’année, Réalisation de disque de l’année et Sonorisation de l’année. Il se voit également une nouvelle nomination aux JUNOS pour l’Album Francophone de l’année. En 2020, Koriass revient avec un nouveau projet Genies en Herbe en collaboration avec le rappeurquébécois FouKi avec qui il a déjà plusieurs fois collaboré. Il est également récipiendaire d’un prix SOCAN dans la catégorie Chansons Populaires Francophones de l’année avec son single Lendemain au Gala SOCAN 2020. En 2021, il lance son single Épitaphe avec nul autre que Sarahmée et Souldia! Épitaphe se veut une chanson qui met de l’avant ce qui est à la base du rap: l’égo trip, la construction de lignes frappantes, l’assurance et la collaboration. Toujours aux cotés de ces 2 artistes, Koriass est membre du jury dans le cadre de l’émission La fin des faibles diffusée sur les ondes de Télé-Québec.

FOUKI

 

FouKi (Léo Fougères) est né à Montréal le 25 décembre 1996 dans le secteur Est de l’arrondissement du Plateau-Mont-Royal, le Plato Hess. Bienvenue dans l’univers de FouKi, à la rencontre des murmures de la ruelle, de la douce folie des parcs, du vacarme de la ville, de l’écho des régions. L’inspiration musicale de FouKi est plurielle : d’ici et d’ailleurs, du Québec et de la France, des Amériques et du monde, à l’écoute des sons et des mots qui se bousculent, se croisent et s’entrecroisent, de la chanson à texte québécoise au folk et au rock, du blues au jazz, de la musique latine, du reggae au R&B, jusqu’au trap, au hip-hop et au rap... puis le Rap Queb! Fin de l’adolescence, FouKi rencontre ses boys, d’abord QuietMike dit le Michel Silencieux et Vendou, puis Ségala, l’Amalgame et LaF. Enfin, à la suite de ses projets Plato Hess et Extendo, puis la rencontre avec son agent Sam Rick et la parution de Pré_Zay, FouKi signe avec la maison Disques 7ième Ciel. Le premier album, Zay, parait le 13 avril 2018 et rapidement, le 13 juillet 2018, sort l’EP La Zayté et le 3 mai 2019, son 2e album officiel : ZayZay. En mai 2020, l’album Génies en Herbe est édité, en duo avec Koriass et appuyé des producteurs Ruffsound et QuietMike et le 23 octobre 2020, son EP  Grignotines, avec QuietMike, Pops & Poolboy et Rousseau. Joueur d’équipe incontournable, c’est un FouKi dans toute son authenticité qui se reconnaît dans l’aventure collective. Le 20 novembre 2020, l’EP Grignotines se transforma en l’album Grignotines de Luxe, avec 8 nouvelles chansons. Le rythme de FouKi, ses mots, sa présence scénique, ce sont d’abord des projets personnels decréation, son univers bien à lui. Éloge du quotidien, humour souvent décalé, amour toujours révélé, FouKi milite pour attraper ces petits riens qui s’additionnent au quotidien. Le son de FouKi fusionne les genres, ses danses animent les corps et ses mots font rêvazay, zayzayer. Avec Pré_Zay, Zay, ZayZay, et Grignotines de Luxe, FouKi nous invite aux premiers mouvements de son ambitieuse Zayphonie rap, au goût des Grignotines et à l’odeur Gayé.

 

SARAHMÉE

 

 Sarahmée a l’énergie comme le verbe contagieux. Ces dernières années, sa carrière explose : elle est entre -autre la première artiste hip-hop à être nominée dans la catégorie « Révélation de l’année » de l’ADISQ. Sarahmée, tout comme sa musique, se laisse découvrir par strates. Elle pousse, hors de tout doute, à la danse et à la fête, mais elle n’en est pas moins dénuée de profondeur. Elle promeut la confiance en soi dans une société souvent sclérosée. Sarahmée pose sur elle et sur le monde un regard lucide, féministe et antiraciste, sans marteler de messages prémâchés. Car chez Sarahmée, rien ne se vit en vase clos : ni l’identité ni la musique.

DJ MANIFEST

 

    DJ 

DESCRIPTION À VENIR