10 septembre | IO EXPÉRIENCE 2022

SOULDIA

Souldia pense le rap comme on aiguise un couteau. C’est avec une plume d’une dangereuse précision et une verve tout aussi tranchante qu’il impose sa présence charismatique sur la scène québécoise depuis vingt ans. La sortie d’un premier album solo — «Art Kontrol» —, en 2009, génère un effet monstre et l’ouragan Souldia s’abat quasi instantanément sur le Québec. Fort des albums «Double tranchant» (2011) avec le rappeur Saye, «Les origines du mal» (2012) et «Krime Grave» (2014), «Amsterdam», fruit d’une collaboration mémorable avec Rymz (2016), «Sacrifice» (2016), «Ad Vitam Aeternam» (2017), «Survivant» (2018), «Backstage» (2020), «Silence radio» (2020), «OFF» (2020) en collaboration avec Tizzo et finalement «Dixque d’art» (2021), le prolifique rappeur s’illustre aujourd’hui comme un incontournable du rap au Québec. Habitué du haut des palmarès des ventes de disque de la province, il cumule les concerts à guichet fermé et les nominations («Album de l’année – Rap» et «Album de l’année – Meilleur vendeur» au Gala de l’ADISQ et «Album de l’année – Rap» au GAMIQ). Avec, à ce jour, plus de 150 000 abonnés sur les réseaux sociaux et plus de 50 millions de vues cumulatives sur YouTube, Souldia brasse la cage collective et fédère, vraisemblablement. Mouton noir assumé, il a su se créer une marge à son image où évoluer. En cours de route sinueuse, l’irréductible artiste de Limoilou n’a jamais forcé les choses; c’est plutôt à son instinct et à son crayon coupe- gorge qu’il s’est fié jusqu’ici. Les chiffres grandissants et l’abondance de gens qui le soutiennent lui donnent raison.

 

 

IMPOSS

 

L’une des plus grandes légendes et plumes du rap québécois est finalement de retour après quelques années de silence. Imposs a carrément contribué à la création du créneau, du style et de toute la vague montréalaise du rap québécois. Son album ÉlévaZIIION (Société distincte), paru le 2 octobre 2020, a marqué le grand retour en solo de l’ancien Muzion. L’album de 20 titres se veut un véritable pont générationnel alors que Imposs tend la main aux plus jeunes en les invitant dans son univers de rap boom-bap, des textes profonds et songés, mais également de la pop et du rap moderne, à la fois street et parsemé de bragging rights sans équivoque.

 

  DAVID CAMPANA

 

David Campana brouille les frontières entre les genres musicaux. S’il a d’abord fait sa marque comme rappeur, l’artiste montréalais est maintenant reconnu comme l’un des plus habiles pour mélanger hip-hop, pop, soul et R&B au Québec. Avec son charisme naturel et sa voix soyeuse, Campana est plus qu’à son aise sur une scène. Tout sera bientôt à lui icitte.

 

EMMA BEKO

 
 
 
 
DESCRIPTION À VENIR

 

 

  DJ ARABIKA

 

 Avant d’être DJ Arabika, Reda était un jeune homme déterminé et passionné qui a organisé des party où il arrivait déjà à divertir les gens. Des «cassettestape» au «cd player», il passe finalement aux tables tournantes en 1999 avec lesquelles il mix depuis: «He made love to a track and a star was born»!

D’origine marocaine, il naît le 23 juin 1981, à Paris. Dès l’âge de 19 ans, il fait ses premiers pas dans le monde du “scratch” et du “mix”. Conscient qu’il veut repousser ses limites et amener cette passion plus loin, il se met au travail et s’en donne à coeur joie. Pour celui qui aspire à être reconnu internationalement, les efforts ne sont alors plus comptés quand vient le temps d’accomplir ce qui doit être fait. Bien connu sur la Rive-Sud, il arrive à distribuer de main en main, là et ailleurs, plus de 2000 copies de ses mixtape. Au fils des ans, il vient d’ailleurs à en produire plusieurs, tous marqués de son style et de sa touche unique. Influencé par divers genres musicaux, il arrive à les faire se côtoyer avec goût dans un univers où les tracks se suivent harmonieusement. Il allie ainsi R&B, hip hop, reggaeton et le dancehall, son style de prédilection. 

Des party de maison aux soirées en discothèque, DJ Arabika a su gravir les échelons un à un en s’armant de rigueur, de sérieux et d’authenticité. En plus de continuer à travailler ses mix et à peaufiner son talent sur les tables tournantes, Reda participe à plusieurs évènements d’envergure. Il mix dans les spectacles de In Essence (TO) et de Frank n Dank (TO) au Joy nightclub et est invité au renommé Swirl (22 mai 05, artistes présents: Tony Touch, Beat Nuts, Nas, etc.).Ça ne s’arrête pas là: il partage des soirées avec des Dj internationaux, nommons Dj Finesse (NY – Dj officiel de Bad Boy Records), Dj Sassy (UK –Dj féminin no. 1 au monde ayant travaillé avec Jay-Z, P.Diddy et ayant participé à la tournée en Europe du Anger Management Show d’Eminem), Dj Shy (LA- Dj féminin asiatique très connue aux États-Unis et en Asie) en plus du grand producteur américan, Stretch Armstrong. Aussi impliqué à la radio, on le retrouve à chaque mercredi sur les ondes du 103.7 FM à l’émission Nappy noize show où il mix les dernières nouveautés. Sa feuille de route, des plus intéressantes, l’a amené, dans ses premières expériences professionnelles de DJ, du Fuzzy de Brossard au Exit en passant par le club Joy où déjà il a su ravir. Plusieurs profitent maintenant de son talent à ses résidences actuelles, soit le Super 9 les vendredis et le U Club les samedis. Il contribue également à animer les planchers de danse du Circus afterhours où il est résidant deux à trois fois par mois en plus d’amener sa touche personnelle dans plusieurs de ses Guest Spots, comme le 1234, entre autre. 

«Je veux enseigner aux gens ce que vibrer sur les rythmes veut dire!» Pour ce faire, Reda ne cesse d’apporter des mix nouveaux, en faisant des blend live et des scratch, et en ramenant, à l’occasion, de ces bons vieux classiques qu’on se doit de ne pas oublier. Sous peu, ce sont ses propres beats que vous pourrez apprécier puisqu’il se prépare maintenant à les produire lui-même.Ce sera à surveiller sur ses prochains mixtape..